3m³ de crasses !
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 20.06.2018 - Marie-Claire Dufrêne

Des employés de la société Bacardi-Martini ont consacré leur journée « Corporate Social Responsibility » annuelle au nettoyage de la Dyle, dans le centre d’Ottignies, le 20 juin.


Les automobilistes qui ont traversé le centre d’Ottignies, le 20 juin, ont été surpris de voir un amoncellement de crasses noires au milieu du rond-point, à l’intersection de la rue du Monument et de l’avenue Reine Astrid.

Les piétons se sont renseignés : l’ASBL Aer Aqua Terra de Grez-Doiceau menait une opération de nettoyage de la Dyle à hauteur du pont, avec 11 employés de la société Bacardi-Martini de Vilvorde.

« Toutes les entités de notre groupe consacrent une journée par an à rendre service à la communauté. C’est notre « Corporate Social Responsibility Day » », explique Vincent Morel, de Braine-l’Alleud. « A notre arrivée ce matin, nous avons bien vu qu’il y avait quelques crasses dans la Dyle. Mais nous ne nous attendions pas à en retirer autant, au final. »

Et pour cause : quatre vélos, un caddie, des pneus, des plastiques, des vêtements, des lingettes… et même un grand tapis, bien roulé. Tout ce bazar récolté sur une vingtaine de mètres seulement.

« Nous avons dû laisser plusieurs caddies, que nous ne sommes pas parvenus à sortir », regrette Ann-Laure Furnelle, de Aer Aqua Terra. « Les lingettes, c’est une catastrophe pour l’environnement. On en retrouve une quantité énorme dans les rivières.»

Vincent Morel et ses collègues sont fiers d’avoir contribué à rendre ce petit tronçon de la Dyle plus propre. « Cela donne pas mal de satisfaction. Si tous les habitants consacraient une journée par an au nettoyage, imaginez tout ce qu’on pourrait sortir de l’eau ! Cela fait réfléchir : il y a un travail à faire avec nos enfants, pour les sensibiliser. »

Participez, le 3 juillet

Ann-Laure Furnelle et Marc Verheyden étaient déjà intervenus sur la Dyle, le 18 avril, rue du Monument. Avec les jeunes de l’AMO La Chaloupe et les employés d’un groupe d’assurances. Là aussi, de nombreux déchets avaient été retirés de l’eau. A tel point que les jeunes avaient rebaptisé la Dyle, «TchernoDyle».

« Il faut participer à ce type d’action pour se rendre compte à quel point nos rivières sont salies… par les riverains », constate Ann-Laure Furnelle. « Nous avons entreposé les crasses au milieu du rond-point et devant le pont du chemin de fer, pour qu’elles soient bien visibles de tous, mais aussi pour les faire sécher : un déchet sec est moins lourd qu’un déchet mouillé. »

Car l’ASBL ne se contente pas de retirer les crasses de l’eau. Elle les trie avant de les acheminer vers les filières de recyclage adéquates.

Notre Ville se chargera d’évacuer les déchets qui ne peuvent pas être valorisés.

« Nous reviendrons demain pour passer la balayette ! »

Aer Aqua Terra reviendra aussi le 3 juillet, avec des employés de la Commission européenne. Ils nettoieront la Dyle à hauteur de l’avenue Paul Delvaux (sentier Maurice Carême). Les habitants qui souhaitent les rejoindre sont les bienvenus, entre 9 et 15h. La Ville mettra la Maison de la Citoyenneté à leur disposition.

Info : environnement@olln.be
aeraquaterra.wordpress.com
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer