Comptes rendus
Affichage pour les mal voyants

Le compte rendu de la séance du 26 juin.


Après divers points de règlements de police (bal aux lampions, Louvain-la-plage, fêtes…), votés à l’unanimité, la discussion s’engage sur la création d’un Community Land Trust (CLT).

Sous la forme juridique d’une fondation dans laquelle la Ville sera majoritaire, le CLT-OLLN recevra des terrains pour les mettre gratuitement à disposition de jeunes ménages qui disposent de revenus suffisants pour construire mais ne peuvent le faire en raison du coût élevé des terrains à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Trois terrains ont fait l’objet de négociations avec des promoteurs immobiliers et vont être rapidement cédés au CLT par acte notarié. D’autres devraient suivre. Ainsi la Ville complète les dispositifs mis à disposition des habitants pour avoir accès au logement : logements moyens de la Ville, logements publics Notre Maison, IPB, AIS, CPAS.

Le terrain restant propriété du CLT, lors d’une éventuelle vente, la construction restera à un prix inférieur à celui du marché. Si la plus-value excède l’indexation normale, une partie de cette plus-value (à déterminer) sera captée par le CLT. Il est aussi prévu que des logements soient confiés au CLT.

La minorité se montre sceptique en ce qui concerne l’intérêt pour les acquéreurs et regrette que la Ville ne se soit pas associée à la Régie provinciale. Elle voudrait des garanties, même si certains reconnaissent que le CLT peut être un bon instrument. Elle estime que cette décision vient un peu tard en fin de législature. Le bourgmestre Jean-Luc Roland explique la complexité de l’entreprise et ses différences par rapport à d’autres expériences (notamment à Bruxelles), donc son caractère foncièrement novateur.

Le conseiller Hadelin de Beer de Laer rappelle que dans le quartier de la Baraque, des logements sociaux ont été vendus préférentiellement aux locataires et ne pouvaient être revendus pendant 15 ans. Mais passé ce délai, certaines maisons ont été vendues au prix fort, sans aucun retour vers la collectivité qui avait pourtant financé en grande partie l’opération. Le CLT permet, lui, d’avoir un contrôle sur l’évolution des coûts. Le conseiller Philippe Delvaux ajoute que l’acquéreur ne devant pas financer le terrain, il s’agit d’une belle économie dès le départ dans la vie pour les jeunes ménages.

A la question de la minorité concernant les projets Athéna, le bourgmestre assure que l’Université est maintenant ouverte à une solution du type CLT pour une partie de cette zone. Les discussions sont en cours.

Neuf administrateurs sont désignés lors du huis clos. Ils devront définir les mécanismes nécessaires au bon fonctionnement de la nouvelle structure. Dès le mois de mars, le nouveau Conseil communal devra en désigner cinq pour les remplacer. Quatre autres (représentants d’organismes compétents et d’utilisateurs) devront également être nommés, pour garantir la transparence et le bon fonctionnement du système. La majorité approuve, la minorité exprime une « abstention intéressée ».

Commune Zéro Déchet

Le Conseil approuve les travaux de parachèvements du rez-de-chaussée de la Mégisserie dont 3 des 4 modules seront occupés par la Maison de l’Emploi (provisoirement installée à Louvain-la-Neuve).

De nombreuses subventions sont approuvées à l’unanimité.

La candidature de notre Ville à l’opération « Communes Zéro Déchet » a été retenue par la Région. La Ville a deux ans pour mettre en place une véritable dynamique en ce sens.

L’échevin de la Culture David da Câmara Gomes expose la programmation du Centre culturel qui vient d’être approuvée par l’assemblée du Centre. Comme échevin des Finances, il propose de renouveler une série de taxes (à l’identique) pour l’année 2019 ; et comme échevin des Travaux, divers égouttages et aménagements, dont celui de la place des Wallons, avec dossier de demande de subventionnement. Cette artère centrale de Louvain-la-Neuve sera ainsi revitalisée et verdurisée.

La directrice de l’école maternelle de Blocry et de l’école du Centre accède à la pension. C’est l’occasion de réorganiser le réseau et de créer deux écoles distinctes ayant chacune une direction.

La majorité revient avec une motion pour la sortie du nucléaire et demande l’arrêt progressif des centrales sans attendre 2025, un arrêt immédiat des trois réacteurs fissurés et une information régulière des citoyens par la commune. La minorité ne souhaite pas rouvrir le débat et considère que ce n’est pas de la compétence communale. L’échevin en charge de l’Energie Michel Beaussart estime qu’il faut appliquer le principe de précaution, que certains déchets ont une durée de vie de 500.000 ans et que cela nous concerne tous. Il est urgent d’avoir recours aux énergies renouvelables et de réduire nos consommations.

La motion est votée par la majorité, la minorité s’abstient.

 


Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer
Nous contacter

Les services administratifs


Téléphone +32 (0) 10 43 60 00 Fax +32 (0) 10 43 61 09
Espace du Coeur de Ville, 2
1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve

Les horaires

Les services Population - Etat civil et Urbanisme sont accessibles
Autres services
Les jours de fermeture 2018


Les échevins

Les conseillers

Les services