Le pic de pétrole nous concerne
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 14.10.2010 - MC Dufrêne

Le Conseil consultatif de l’Energie s’intéresse au pic de production du pétrole et du gaz. Il a interrogé un groupe d’experts, pour connaître les conséquences du pic pour notre ville.


« Depuis 1900, on a toujours produit plus de pétrole. Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile d’extraire la matière… on va donc en extraire moins », explique Hadelin de Beer de Laer, membre du Conseil consultatif de l’Energie. « L'offre ne pouvant satisfaire la demande (qui va croissant), les prix vont (encore) grimper en flèche. Sans mesure correctrice, chacun verra son budget énergie grimper. Ce sont les personnes les plus défavorisées qui en souffriront le plus. »

Le Conseil consultatif de l’Energie a interrogé un groupe d’experts (le chimiste Michel Beaussart, les économistes Stéphane Marchand et Emile Goffin, l’ingénieur Pierre Wauters, le physicien René Prieels et la géographe Catherine Jacmin) à ce sujet.

Les experts constatent que la politique communale comporte plusieurs éléments positifs en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre (via la réduction de la consommation de combustibles fossiles)… mais signalent qu’on pourrait en faire davantage. Ainsi, ils suggèrent au Collège d’encourager l’habitat jointif lors de la création de nouveaux quartiers, de permettre une plus grande flexibilité dans l’orientation des bâtiments par rapport à la voirie (pour profiter au maximum des apports solaires directs), de renforcer l’information sur la nécessité d’isoler les bâtiments, de contrôler le respect des normes en matière de performance énergétique des bâtiments, de développer des éco-quartiers…

« Les bâtiments communaux constituent un domaine d'action privilégié pour la Ville en matière d'énergie car elle en a la maîtrise. De plus, elle peut jouer un rôle d'exemple grâce à eux », déclarent les experts. « Nous saluons la modification récente du projet de bâtiment communal à Louvain-la-Neuve, pour lequel un niveau d'isolation supérieur a finalement été choisi. Nous espérons qu'il en sera systématiquement ainsi à l'avenir… car il est difficilement imaginable d'encore construire des bâtiments qui ne soient pas "passifs", voire "zéro énergie". Pour les bâtiments existants, un programme de rénovation énergétique devrait être mis en place. Si la rénovation ne permet pas d'atteindre le niveau de performance fixé, le programme doit prévoir à terme la démolition du bâtiment et sa reconstruction au standard approprié. »

Les experts évoquent également la question du transport : encourager le passage aux véhicules électriques, favoriser l’usage des transports en commun et des modes de déplacement doux, développer un système de vélos locatifs…

Découvrez le rapport des experts en cliquant sur notre PDF.
Plus d'information sur le pic de pétrole : www.aspo.be
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer