Look et confort, au Centre culturel
Affichage pour les mal voyants

Sports - Culture - Loisirs - 24.09.2013 - Marie-Claire Dufrêne

Les spectateurs vont apprécier le confort des nouveaux sièges du Centre culturel d’Ottignies. Depuis les travaux de rénovation de cet été, les conditions de travail des techniciens sont nettement améliorées.


Le Centre culturel d’Ottignies a fermé ses portes pendant l’été, pour permettre la réalisation de plusieurs travaux de rénovation.

« Une double rénovation, en réalité : l’équipement de scène (gril technique, dispositif d’éclairage… et l’ajout d’une passerelle au-dessus de la salle, pour faciliter le travail et assurer la sécurité des techniciens) et l’équipement de la salle (nouveaux sièges, nouveau tapis et placement d’une boucle d’induction pour les malentendants », annonce le président du Centre culturel Jacques Duponcheel.

Les premiers travaux (scène) ont été réalisés par la firme Servio de Roeselare, pour un peu plus de 92.000€ ; les seconds (salle), par l’entreprise De Graeve de Namur, pour 281.000€. Ils ont été entièrement pris en charge par la Ville et supervisés par les bureaux d’architectes Matthieu Meunier et Nicolas Laurent, de Tournai.

615 sièges

L’équipement datait de 1978, année de la construction de la grande salle.

« Cela fait plusieurs années que nous réparions les sièges (resoudions, reboulonnions, recousions…), en interne, mais le bricolage était devenu impossible. La mousse s’effritait et les ressorts ne résistaient plus », explique le directeur du Centre culturel Vincent Geens.

Les 625 strapontins ont disparu au profit d’une nouvelle installation, basculante également, de couleur foncée. La moquette a été remplacée et le « gradinage » reconfiguré, dans le haut de la salle: la distance entre les rangées y est désormais plus large, pour le confort des jambes. Un espace entre deux rangées a été élargi, au milieu de la salle, pour permettre la traversée de celle-ci. Seuls dix sièges ont été sacrifiés.

La boucle d’induction placée sur le sol permettra aux personnes malentendantes d’y connecter leur appareil auditif pour moins souffrir du bruit de fond. Une véritable amélioration, quand on sait que le Centre culturel prêtait au moins une dizaine de casques d’écoute, à chaque représentation.

Rideau de scène et manteau d’arlequin

Le dossier concernant le renouvellement de la tenturerie a été reporté de quelques semaines. Non seulement le rideau de scène doit être remplacé (« si on tire dessus, il se déchire »), mais il faut également acquérir 8 pendrillons, un rideau de fond, un manteau d’arlequin et une patience pour couper la salle lors de spectacles à jauge réduite.

« Ce sont des pièces de tissu en coton/velours traitées pour résister au feu. Elles font toutes 8m de haut à l’exception du manteau d’arlequin (la frise), de 3m de haut. La largeur varie entre 2,50m pour les pendrillons et 20m pour le manteau. Le rideau de scène sera noir, en deux parties larges chacune de 10,50m. »

La nouvelle tenturerie devrait être installée au mois d’octobre. Plusieurs travaux de couture devront s’effectuer sur place. Le Centre culturel a déjà acquis un cyclo noir pour habiller le fond de la scène. Il n’y a qu’à tirer la toile pour obtenir le noir complet (car les murs de couleur brique absorbent la lumière) : un fameux gain de temps !

Sanitaires et matériel

Les ouvriers communaux de l’équipe en charge des bâtiments se sont chargés de la rénovation des sanitaires. Dans les loges, mais aussi de part et d’autre du bar. Un travail qui s’est avéré plus complexe que prévu : une analyse par caméra, suite à un bouchon, a permis de constater que les chambres de visite et tuyaux en grès étaient cassés, fendus, déboîtés, écrasés…! Il a fallu ouvrir le tout pour retirer le matériel obsolète. Les anciens tuyaux ont été remplacés par de nouveaux, en PVC.

Le Centre culturel a renouvelé une bonne partie de son matériel (sono, éclairage, vidéoprojecteurs, palans, moniteurs…), sur fonds propres (via un emprunt de 125.000€). Il envisage d’acheter un gradin de 150 places (23.000€) pour développer les spectacles scolaires et juniors à la Ferme du Douaire. Le renouvellement de l’éclairage pour les expositions serait bienvenu aussi (entre 50 et 100 projecteurs à 200€/pièce), de même que le remplacement de la sono du bar (quelques milliers d’euros).

Une nouvelle téléphonie a été installée, pour faciliter la communication entre les différentes implantations du Centre culturel.

Téléphone +32 (0) 10 41 37 26


Site internet Centre culturel






Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer