Aidez les grenouilles à traverser
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 06.03.2018 - Marie-Claire Dufrêne

La migration des grenouilles a commencé.


Les amis des batraciens – membres du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN) et autres citoyens bénévoles – ont placé des bâches à grenouilles, le 24 février, à Limelette (rue Charles Dubois et rue du Moulin à Eau).

A votre tour de jouer, maintenant que la migration des grenouilles a débuté !

Votre aide sera la bienvenue en fin de journée ou en début de matinée, dès que la température nocturne monte à environ 6° (cela ne sert à rien de venir si les températures chutent à nouveau).

Emportez un seau, recueillez les animaux coincés derrière les bâches et déposez-les:

  • aux étangs du Buston (dans les petites mares, au milieu du bois)
  • à la rue ch Dubois, près de l’entrée de la société Lhoist

Aidez-nous en outre à les recenser :

* sur le site http://grenouilles.olln.be/
* en utilisant les feuillets déposés dans les boîtes à glace
* en envoyant un mail à Noël Dekeyzer : dekeyzer.meno@gmail.com

Info : http://www.batraciens.be/
http://rainne.natagora.be/


Veillez à votre sécurité

• Ne la mettez pas en danger pour sauver un animal.
• Munissez-vous d'un dossard réfléchissant, d'une lampe torche et de vêtements chauds.
• Evitez de diriger votre lampe de poche vers les voitures en circulation.
• Marchez sur l'accotement en faisant face aux véhicules qui viennent dans votre direction.
• Si vous êtes accompagnés d'enfants, veillez à ce qu'ils ne se mettent pas en danger pour sauver un batracien traversant la route.
• Aucune assurance ne vous couvre en cas d’accident.

Lors de la manipulation des batraciens

• La peau des batraciens est enduite d'un mucus qui la protège du dessèchement. En manipulant les animaux, vous pouvez abîmer cette couche protectrice : mieux vaut y toucher un minimum, même si elle se reconstituera par les sécrétions cutanées. A cette fin, gardez les animaux en main le moins longtemps possible, et manipulez les animaux avec des mains humides. S'il faut les transporter sur de longues distances, placez-les dans un seau propre. Si vous protégez vos mains par des gants, veillez à ce que ceux-ci ne soient enduits d'aucun produit (talc sur certains gants en caoutchouc, par exemple). Evitez aussi les gants en laine ou constitués d'une substance abrasive.

• Certains batraciens - tel le crapaud commun - secrètent également un venin... inoffensif puisqu'il ne peut être inoculé ! Celui-ci peut toutefois être irritant s'il entre en contact avec les muqueuses des yeux ou du nez.

• Manipulez les batraciens avec délicatesse, spécialement les tritons. Vu leur taille, leur ossature n'est pas à toute épreuve ! Une chute de hauteur d'homme pourrait leur causer des lésions internes, invisibles...

• Evitez de parcourir en groupe, pendant des passages migratoires, des sols non dénudés. Sur des sols herbeux, la rencontre d'une armée de naturalistes et d'une légion de batraciens migrants peut se solder par bon nombre de morts… dans les rangs des batraciens bien sûr !

Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer