La dot de la mariée
Affichage pour les mal voyants

Se déplacer - 07.06.2019 - Marie-Claire Dufrêne

La Ville tend la main au candidat repreneur des parkings payants de Louvain-la-Neuve. Elle souhaite que la collaboration soit meilleure et plus constructive, au bénéfice de tous. « Les parkings sont la porte d’entrée de Louvain-la-Neuve, on a tous intérêt à ce que leur gestion soit irréprochable. » Elle l’informe des charges qui l’attendent... notamment le désenfumage des voiries souterraines.


La Ville a appris que MyPark souhaitait vendre ses parkings, dont ceux de Louvain-la-Neuve. Des commerçants ont confirmé au Premier échevin Cedric du Monceau que l’affaire était faite. Des bruits de couloir, rien d’officiel. Une omerta que le Collège communal regrette, alors que le propriétaire des parkings est celui qui détient les clés de Louvain-la-Neuve.

Déjà en 2005, lorsque l’UCL a vendu les parkings - gratuits, auparavant – au gestionnaire privé, la Ville a été mise devant le fait accompli, obligée de faire face au report des voitures dans les quartiers (puisque les automobilistes refusaient de payer le prix du stationnement, jugé exorbitant). Elle a créé une zone bleue, aménagé des parkings « malins »… pour gérer les effets induits par la décision de l’Université.

« Aujourd’hui, nous ne souhaitons pas rester au balcon », martèle Cedric du Monceau. « Nous voulons que le nouveau propriétaire des parkings soit au courant de ses obligations, et qu’une meilleure collaboration s’établisse avec tous les acteurs de la ville. »

L’échevin constate que les commerçants sont les premières victimes du manque de proactivité du gestionnaire actuel. Ainsi l’escalator qui mène à la Grand-Place est en panne depuis beaucoup trop longtemps. « Un permis a été introduit, après 2 ans, pour changer l’escalator en ascenseur. La procédure n’a toujours pas abouti ! Beaucoup de personnes, dont ma mère de 93 ans, ne peuvent plus aller au cinéma. Des cinémas qui ont été en faillite ! »

Cedric du Monceau se souvient de comment il a fallu batailler pour avoir le forfait de 5€ pour une entrée après 18h et sortie avant 2h. Et remarque que tout le monde râle de devoir payer pour une heure supplémentaire, quand on dépasse l’heure d’une minute.

« La signalétique est peu claire, il n’existe pas de carte de fidélité, la carte Visa ne fonctionne plus dans certains appareils. Autant de détails qui prouvent qu’il n’y a pas une compréhension de l’enjeu stratégique, dans une ville comme la nôtre. Jusqu’à présent, ces parkings ont été gérés comme des parkings de rentier, sans vision à long terme. »

Plusieurs dossiers épineux

L’échevin en charge de l’Environnement Philippe Delvaux explique que la Ville dispose d’outils pour sanctionner le non-respect des dispositions prévues notamment dans le permis d’environnement. Jusqu’à présent, elle n’a pas utilisé ces outils – on peut imaginer la catastrophe en cas de fermeture des parkings – mais certaines situations ne sont plus tolérables. Concernant la gestion des déchets : combien de cartons traînant à hauteur des quais de déchargement, propriétés de MyPark. « La Ville (et donc, les habitants) participe au financement de quatre personnes engagées par la Gestion Centre Ville (GCV) pour nettoyer ces quais qui ne lui appartiennent pas ! » Il remarque aussi que les déchets cohabitent avec les denrées alimentaires en attente de livraison dans les restaurants : au niveau sanitaire, on a vu mieux.

Philippe Delvaux annonce son intention de relancer le Comité d’accompagnement, qui ne s’est plus réuni depuis trop longtemps. Il y évoquera certainement les égouts bouchés en face du bâtiment administratif de l’UCLouvain, qui font actuellement l’objet de discussions juridiques. Les tuyaux passent par les parkings.

Il faut que le repreneur des parkings soit informé de tous ces dossiers épineux. L’actuel propriétaire lui a t’il parlé du désenfumage? Le permis d’urbanisme prévoit que les évacuations des gaz se fassent de manière verticale. Actuellement, les gaz des parkings sont évacués de façon latérale, dans l’anneau central, lequel est désenfumé de manière naturelle, via les ouvertures situées à hauteur du Musée Hergé, du parking des bus… Mais l’UCLouvain et les promoteurs ont l’intention de faire progresser la dalle vers le parking Leclercq. A ce moment, l’évacuation naturelle ne pourra plus se faire. Le coût du désenfumage est évalué à 12-15 millions d’euros (compris l’augmentation de la résistance au feu des superstructures). Tous les acteurs devront mettre la main au portefeuille : l’UCLouvain, le gestionnaire des parkings, Wilhelm & Co et les autres promoteurs des immeubles situés sur la dalle. De son côté, la Ville (qui provisionne chaque année plus de 2 millions d’euros dans son budget extraordinaire, pour ce poste) revendique une reprise de l’anneau central - le tunnel le plus long après celui de Cointe - par la Région wallonne.

Philippe Delvaux rappelle aussi l’existence de la taxe sur les emplacements de parking payants (100€/an/emplacement). Le gestionnaire a attaqué la Ville en justice, sur son règlement : recours perdu. La Ville a dû procéder à la taxation d’office.

Politique de mobilité intégrée

L’échevin de la Mobilité David da Câmara Gomes remarque qu’il y a un potentiel énorme entre la vie sur et sous la dalle. Une série de services pourraient être couplés au parking. Aujourd’hui, beaucoup de livraisons se font encore sur la dalle, en matinée. Ce qui représente un risque énorme pour les piétons.

« Le jour où il y aura un accident, tout le monde se demandera pourquoi les véhicules étaient encore autorisés sur la dalle, alors qu’il y a des quais de déchargement en dessous ! »

Les autorités communales espèrent que le candidat au rachat des parkings aura l’intelligence de venir les rencontrer. « Pour que nous ayons, ensemble (parkings gratuits et parkings payants), une politique de mobilité intégrée. La mariée doit être informée des obligations à intégrer dans la dot. »
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer