Le Pôle d’Or 2019 à Kitty Crowther
Affichage pour les mal voyants

Sports - Culture - Loisirs - 27.01.2020 - Marie-Claire Dufrêne

La bourgmestre Julie Chantry a remis le 21e Pôle d’Or à Kitty Crowther (auteure et illustratrice de littérature jeunesse, de Chaumont-Gistoux) à l’occasion de la Cérémonie des vœux aux corps constitués, le 24 janvier à Ottignies. Le Pôle d’Or est ce mérite culturel que notre Ville attribue chaque année à un artiste du Brabant wallon dont la notoriété rejaillit sur la province.


Déjà 25 ans de carrière et une quarantaine de livres (qu’elle a écrits et illustrés, ou seulement illustrés), traduits dans plus de 20 langues. Kitty Crowther a obtenu de nombreux prix, notamment le Prix suédois Astrid Lindgren qui récompense l’intégralité d’une œuvre de littérature jeunesse. Ses 25 ans de carrière ont aussi été récompensés par la réédition de son premier livre « Mon Royaume », paru en 1994 à L’Ecole des loisirs (sa maison d’édition depuis lors).

Née d’un père anglais et d’une mère suédoise, Kitty Crowther a grandi entre Uccle et Veere (en Zélande) - la ville et la campagne - avec une très belle littérature, qui l’influence dans son travail d’aujourd’hui.

Enfant, elle lisait déjà les livres de l’Ecole des loisirs, ce qu’il y avait de mieux en littérature enfantine à l’époque. Elle aimait aussi les albums de Beatrix Potter, que son père avait conservés de sa propre jeunesse.

Ses histoires naissent les unes après les autres - jamais deux en même temps - au fil des pages. Kitty Crowther les entame sans savoir où elles vont la conduire. Elle se sent au service de l’histoire qui est en train de se faire. Elle voit la création comme une étoile avec une multitude de branches à explorer. Elle aime essayer des choses différentes, chaque fois plus difficiles.

Pour ses premiers livres, elle ne jurait que par l’encre de chine (la ligne noire) et l’aquarelle. Mais travailler avec de l’eau exige d’avoir du temps. Devenue maman, elle a opté pour des techniques plus rapides : les feutres et les crayons de couleur. Actuellement, des mines de plomb très grasses.

Kitty Crowther est fascinée par la nature, qui est pour elle une source d’inspiration énorme. Elle essaie de mettre tout cet amour dans ses livres, pour amener les enfants à voir la nature différemment. C’est une contemplative. Petite fille, elle a beaucoup rêvé. D’autant qu’elle était malentendante et a été appareillée très tard. Elle a d’ailleurs développé une grande sensibilité au non-dit.

Kitty Crowther alterne les moments de travail intenses (les festivals en Belgique et à l’étranger, les ateliers, les performances, les conférences…) et les journées de solitude, essentielles pour faire le vide avant de se lancer dans un nouveau projet.

Un article lui sera consacré dans le prochain numéro du Bulletin communal, à paraître la semaine du 10 février.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer