Récoltez les canettes abandonnées
Affichage pour les mal voyants

Mon environnement - 09.05.2019 - Marie-Claire Dufrêne

En échange de 200 canettes retrouvées dans la nature (qui peuvent être rapportées en plusieurs fois), vous recevrez deux bons de 5€, à valoir dans deux commerces de la ville et au Centre sportif des Coquerées. Vous pourrez choisir de les offrir plutôt à la Saint-Vincent de Paul, pour son action auprès de nos habitants en détresse morale et/ou matérielle.


Notre Ville participe à un projet pilote de collecte des canettes abandonnées dans la nature, soutenu par la Région (Be WaPP, pour l’amélioration de la propreté publique), en binôme avec Perwez. Cette année, nous testerons la reprise manuelle ; l’an prochain, la reprise à l’aide d’une machine (l’inverse pour Perwez).

Dès le 19 mai – jour de la « Fête du sport en famille » au Centre Sportif Local Intégré des Coquerées (CSLI, à Mousty) – les habitants domiciliés dans notre ville (ainsi que les associations et clubs sportifs qui y ont leur siège) pourront rapporter les canettes usagées qu’ils auront collectées dans l’espace public. Après cette date, le retour des canettes se fera le dernier samedi de chaque mois, de 10 à 13h, au CSLI également.

Les canettes seront comptabilisées par les bénévoles de la société de Saint-Vincent de Paul, qui bénéficieront d’un subside de 2000€ pour ce faire. En échange de 200 canettes (le retour peut s’étaler sur plusieurs samedis), les ramasseurs recevront (par voie postale) 2 bons de 5€, à valoir chez Biostory (Ottignies), Färm (Louvain-la-Neuve) et au CSLI (pour la location d’un terrain, par exemple).

« Nous espérons convaincre d’autres commerçants d’accepter les bons. Les commerçants seront reconnaissables à l’autocollant qu’ils apposeront sur leur vitrine », annonce l’échevin de l’Environnement Philippe Delvaux. « Cela ne leur coûtera rien. Ils devront simplement renvoyer les bons, même le prix du timbre leur sera remboursé. »

Les ramasseurs pourront choisir d’offrir le produit de leurs collectes à la société de Saint-Vincent de Paul, qui vient en aide à nos habitants démunis (distribution de colis alimentaires, essentiellement) : un geste solidaire, en plus du geste écologique. Ils ne recevront pas plus de deux bons par mois, même s’ils ramassent plus de canettes (une dérogation est possible pour les associations/clubs qui comptent plusieurs ramasseurs).

Danny Hermand, président de la Conférence de Saint-Vincent de Paul du Petit-Ry, se réjouit de participer à ce projet, parce qu’il a foi en l’homme. « C’est notre petite pierre à l’édifice, pour contrer la pollution. Il ne faut pas être naïf, c’est une toute petite pierre, mais il faut un début à tout. » Ce projet permettra aussi de faire connaître l’action de la société de Saint-Vincent de Paul.

Le CSLI, sensible au développement durable, est lui aussi ravi de participer au projet, en mettant un garage à disposition pour le stockage des canettes.

Intéressé ? Il est impératif de vous inscrire sur la plateforme PRIMERETOUR.BE, pour recevoir les bons. Il vous sera demandé de signer la convention qui vous engage à ne rapporter que les canettes ramassées dans la nature.

Les canettes récupérées pourront être recyclées et connaître une deuxième vie.
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer