Signez la pétition d’Amnesty
Affichage pour les mal voyants

Famille - Spiritualité - 04.02.2019 - Marie-Claire Dufrêne

Notre Ville réclame la libération immédiate d’Amaya Coppens (dont une partie de la famille est ottintoise) et de tous les étudiants détenus pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d'expression, au Nicaragua. Elle demande à ses habitants de bien vouloir signer la pétition d’Amnesty. En ligne, ou sur papier: à l'Accueil de l'administration communale (au Coeur de Ville à Ottignies et à l'antenne de Louvain-la-Neuve).


A la fin du Conseil communal du 18 septembre 2018, l’échevin en charge des Droits de l’Homme Michel Beaussart demandait aux conseillers de voter une motion pour réclamer la libération immédiate d’Amaya Coppens (dont une partie de la famille est ottintoise), arrêtée le 10 septembre au Nicaragua. La motion demandait la libération d’Amaya et de tous les manifestants arrêtés suite à des manifestations pacifiques, au Nicaragua.

Amaya Coppens, étudiante en médecine, était présente symboliquement (en photo) sur un des sièges, dans le public.

Le successeur de Michel Beaussart, Abdel Ben El Mostapha, relaie aujourd’hui la demande des membres du groupe local 54 d’Amnesty : solliciter l’ensemble de nos citoyens pour récolter un maximum de signatures - avant le 15 février - sous la pétition d’Amnesty.

« Amnesty veut adresser une pétition de grande ampleur au président du Nicaragua Daniel Ortéga et au Directeur général de la police nationale Francisco Javier Diaz Madriz, à la veille du procès collectif qui est signifié à Amaya Coppens, ce 28 février », explique la Néolouvaniste Roselyne Buisseret, responsable du groupe local 54 d’Amnesty.

Amnesty International exige :
  • la libération immédiate de tous les étudiants détenus pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d'expression ;
  • garantir le droit à une procédure régulière et équitable y compris leur comparution immédiate devant un tribunal, ainsi que l'accès à leurs familles et aux avocats de leur choix ;
  • mettre immédiatement fin à leur stratégie de persécution, de détention et de criminalisation des étudiants et autres activistes.
Merci de signer cette pétition ici.

Il est aussi possible d'en signer la version "papier", à l'Accueil de l'administration communale au Coeur de Ville d'Ottignies (notre photo), et à l'antenne de Louvain-la-Neuve (service des Etrangers).
Liens vers d'autres sites



Nous contacterGaleries photosVie privéeNotes légalesPlan du siteNewsAgendaAnnuaireDocumentsVos réactionsCrédits
FR NL EN DE ES
fermer